Rotterdam.

Deux jours tout au plus suffiront pour visiter les principaux points d’intérêt de la villle de Rotterdam. Depuis Lille, un aller-retour en bus avec la compagnie Eurolines vous coûtera une vingtaine d’euros. Le trajet se fait en 2h45 sans escale et peu durer jusqu’à 4h comme lors de mon retour en s’arrêtant à Anvers et Bruxelles.

Luchtsingel Bridge.

Luchtsingel en néerlandais signifie « pont aérien ». Il s’agit d’une passerelle en bois longue de 400 mètres, point de liaison entre le quartier autrefois enclavé de Hofplein et les autres quartiers de la ville, notamment celui de la gare centrale qui se trouve à quelques pas. Avec l’aide d’un cabinet d’architecture, les habitants du quartier Hofplein avaient lancé un financement participatif pour que soit créée cette structure. Désormais, les piétons peuvent relier Hofplein au reste de l’agglomération, en toute sécurité, sans avoir à traverser la voie rapide ni même la ligne de chemin de fer. Sur les planches de la passerelle peintes en jaune sont gravés les noms des différents donateurs.

Luchtsingel Bridge

Kijk Kubus.

Les maisons cubiques (Kubuswoningen en néerlandais) sont l’une des principales attractions touristiques de la ville de Rotterdam. Situées dans « Oude Haven » le quartier le plus ancien de la ville, les maisons cubiques s’élevant sur trois étages ont été construites il y a plus de trois décennies de cela et demeurent pourtant avant-gardistes de par leur structure inclinée. L’ensemble qui symbolise une forêt constitue un spot photos de premier choix. 

Kikj Kubus

Kijk Kubus

Erasmusburg.

L’Erasmusburg (pont Erasme) qui comme le programme européen d’échange des étudiants et des enseignants doit son nom au philosophe Erasme, originaire de Rotterdam et auteur de « L’éloge de la folie ». Il s’agit d’un pont à haubans avec un tablier à bascule qui relie les rive Nord et Sud de la nouvelle Meuse. La nuit tombée, lorsque les gratte-ciels en arrière-plan se parent de lumières, le Pont Erasme devient un sujet de photographie intéressant pour celles et ceux qui s’initient à la technique de la pose longue.

Erasmusburg

Markthal.

Face aux maisons cubiques, vous pourrez aisément reconnaître la structure en arche du Markthal. Il s’agit du marché couvert de Rotterdam dans lequel vous trouverez étals de poissons, épices… ainsi que quelques restaurants. De chaque côté du bâtiment en « U » inversé, des logements résidentiels ont été aménagés.

Markthal
Markthal, marché couvert de Rotterdam.

Enfin, abordons le sujet qui nous intéresse tant, celui pourquoi vous êtes venus visiter ce site :  « Le street art à Rotterdam ». Il existe un parcours urbain de   7 kilomètres entièrement consacré au street art à Rotterdam que vous pouvez suivre pas à pas, en téléchargeant l’application Rewriters010 sur vos smartphones. Cependant, si vous flânez du côté de la gare et du centre-ville vous tomberez nez à nez avec de nombreuses fresques, la plupart réalisées par des artistes locaux comme OX-ALIEN, EELCO, MARK GOSS… Ici, tout est propre est respecté, les sujets des fresques sont volontairement assez neutre, apolitique, pour dissiper toutes velléités de toy.

Edo Rath & Ox-Alien.
Edo Rath.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *