B comme « Bboy »

Bboy au sens large du terme, désigne une personne qui adopte les codes de la culture Hiphop (rappeurs, graffeurs, breakdancers…) . Plus particulièrement, il s’agirait de personne s’adonnant au break dance.

En graffiti, un Bboy est un personnage qui accompagne un lettrage (bien souvent le visage étant incrusté au cœur d’un « o ») et qui  rappelle les valeurs du Hiphop (casquette vissée sur la tête, sweat capuche, pantalon large, au commande d’une platine, un ghetto blaster sur l’épaule ou encore bombe aérosol à la main …) . Cependant, cette pratique originelle se perd et de plus en plus souvent, d’autres personnages inspirés de la BD ou d’autres univers viennent désormais intégrer les graffs actuels. Ce qui nous rappelle qu’en graffiti, rien n’est figé.

Graff BBOY
Red Barber, Stade Jean Baratte Fives (2018).

Block Party

Dans la culture américaine, une block party est une fête de quartier pour laquelle les rues ont été fermées avec des barrières voir avec des blocs de béton. Ces rassemblements populaires sont souvent associées au mouvement hip-hop. Dance urbaine, battle de graffiti, tournoi de street-ball et scratching sont les animations que l’on retrouve le plus souvent lors d’une block party.

Breakdancer au Flow Centre Eurorégional des Cultures Urbaines.
Breakdancer au Flow Centre Eurorégional des Cultures Urbaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *