Lille Capitale du Béton.

Cela faisait un moment déjà que je l’apercevais depuis le métro aérien.

Cela faisait aussi longtemps que je me disais : « faut que je fasse une halte pour aller voir ça de plus près et prendre une photo. »

Entre la station Porte de Valencienne et Lille Grand Palais, un immense doigt tendu faisant face à la mairie de Lille et bravant son Beffroi.

Cette réalisation faite de palettes et de bois de récupération, édifiée sur la butte d’un terrain vague a été dressée par des activistes du collectif Fête la Friche en protestation contre le plan de réhabilitation de la friche Saint-Sauveur.

Longtemps laissé à l’abandon, ce vaste espace de 23 hectares qui appartenait à la SNCF a été racheté par la ville de Lille, qui projette d’y construire un nouveau quartier avec notamment des logements, des bureaux et une piscine olympique.

Alors que la mairie vient de prendre une veste au postulat de « Capitale verte », cette dernière continue encore est toujours à se projeter dans des projet pharaonique de  bétonisation.

Notons que la capitale des Flandres dispose seulement de 14m2 d’espace vert en moyenne par habitant contre 82 à Nantes, 77 à Strasbourg, 76 à Lyon…

Nulle doute que pour contrecarrer les plans de la mairie, les occupants de la ZAD Saint-Sauveur devront avoir le « doigt long » !

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *